l’Imam At-Tahawi


OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il s’agit du savant traditionniste et juriste l’Imâm Ahmad Ibn Muhammad Ibn Salâmah Ibn Salâmah Ibn ‘Abd Il Mâlik Ibn Salâmah Al Azdî At Tahâwî Al Hanafî (qu’Allah lui accorde sa miséricorde). Il est réputé pour être un homme de grande confiance et doué d’une mémorisation exceptionnelle. Il est considéré comme l’une des plus grandes autorités de l’histoire dans le hadith et la jurisprudence.

At-Tahâwî naquit en 239 de l’Hégire et grandit dans la ville de Tahâ en Basse Egypte. Outre, les études sur le Qur’ân et ses différentes sciences, sur les traditions du Prophète (saw) et de ses compagnons, il étudia la jurisprudence selon l’école Shafi’ite, sous la direction de son oncle maternel al-Mâzinî, l’un des disciples de l’Imâm ash-Shafî’i. Se sentant plus attiré par les travaux des savants Hanafites, et voyant son oncle résoudre des problèmes juridiques complexes en se tournant vers Abu Hanifa, Abu Yusuf et Muhammad, il abandonna l’école Shafi’ite pour l’école Hanafîte où il étudia sous la direction du savant Abu Dja’far ibn Abî ‘Umrân al-Hanafî.

Ensuite, il se rendit au Shâm, l’année 268 de l’Hégire où il prit contact avec Ahmad bn Tûlûn, puis étudia la jurisprudence sous la direction du Qâdi Abu Hazm. On rapporte qu’il étudia sous la direction de plus de trois cents savants.

Il a vécu à une époque où les disciples directs et indirects des Quatre Imams de la loi (Abu Hanifa, Malik, Shafi’i et Ahmad) enseignaient et pratiquaient. C’était l’âge d’or des sciences du hadith et du fiqh, et l’Imam At-Tahâwi étudia avec les plus grands savants de cette époque !

Badr Din al-`Ayni nous rapporte que lorsqu’Ahmad Ibn Hanbal est mort, At-Tahawi avait 12 ans ; quand Bukhari est mort, il avait 27 ans ; quand Ibn Majah est mort, il avait 44 ans ; quand Abu Dawud est mort, il avait 46 ans ; quand Tirmidi est mort, il avait 50 ans et quand An-Nasa’i est mort, il avait 74 ans ! A ce propos, Al Kawthari nous rapporte qu’il y a consensus des savants sur le fait que l’Imam At-Tahawi à atteint le plus haut niveau dans le fiqh et dans le hadith, un consensus qui comprenait, entre autres, Badr Din Al-`Ayni et ad-Dhahabi qui dira de lui : « Il était le faqîh, le Muhaddith, le hâfidh, l’un parmi les élites, et il était fiable, sérieux, connaisseur du fiqh et intelligent ». Seul Ibn Taymiyya avait une opinion marginale (comme souvent avec lui) remettant en cause les compétences de l’Imam At-Tahawi dans le hadith. Ceci est complètement réfuté par Ibn Kathir qui dit dans Al Bidayah wa al Nihaya :  » Il était une personne fiable, sérieuse et parmi les plus brillants savants du hadith ». Al Kawthari désigne les paroles d’Ibn Taymiyya comme « une autre de ses spéculations aléatoires » et ajoute : « Personne ne remet en cause At-Tahawi à propos des hadiths défectueux, sauf quelqu’un dont les propres vices n’ont aucun remède, et qu’Allah nous préserve de ce type de personne. »

Il était en fait un mujtahid dans l’école Hanafite et était très familiarisé avec le fiqh des quatre autres écoles comme nous le rapporte Ibn `Abd al-Barr et Al Kawthari, et comme cela est vérifiable dans son œuvre de droit comparé intitulée  « Ikhtilaf al-fuqaha ».

L’Imam At-Tahawi est également l’auteur du traité de ‘Aqida qu’on ne présente plus « Al Aqida Tahawiyya », le traité de croyance qui fait unanimité.

At-Tahawî (qu’Allah lui accorde sa miséricorde) décéda durant le mois de Dhî al-qi’da, l’année 321 de l’Hégire et fût enterré à Qirâfa.

Il rédigea, durant sa vie, plusieurs ouvrages sur diverses disciplines dont :

  • Al ‘Aqida Tahawiyya (traité de croyance résumant la croyance des « Ahl As Sunna Wal Jama’a)
  • Ahkâm al-Qur’ân (Traité sur les sciences coraniques),
  • Charh ma’ânî al- ‘athâr (Explication du sens des Hadîth)
  • Al-‘ikhtilâf bayn al-fuqâhâ (traité sur les divergences entre les juristes)
  • Muchkîl al-‘athâr (ouvrage sur l’impossibilité d’une opposition entre les Hadîth), etc….